Variations

Michel Hilaire :
« Ce qui me frappe en regardant ces peintures c’est cette qualité de vague, d’indétermination du sujet qui s’y trouve ; le regardeur est comme saisi par un sentiment de perte de repères, il ne sait plus tout à fait où il se trouve, ni ce à quoi il assiste, il est immédiatement projeté vers un ailleurs dont il ignore les contours (...) »

Guillaume Toumanian : « Cette incarnation de la peinture est une sorte de personnification dans laquelle le regardeur se projette. Cette interprétation est avant tout émotionnelle. C’est le postulat de départ.
Je suis guidé par ma propre émotion et je tente de la transmettre. Je n’impose rien, je donne à voir et j’aime à penser qu’un dialogue, une relation s’installe avec la peinture. (...) »

Extrait d’un entretien réalisé à Paris en juin 2021 avec Michel Hilaire (Conservateur général du Patrimoine, directeur du musée Fabre, Montpellier) édité dans le catalogue de l’exposition Variations.

Du
Au
Vernissage le